Sans titre

Je me suis présentée chez ma coiffeuse et lui ai demandé de me raser le crâne à l’aide d’une tondeuse électrique. Dans un silence des plus amers excepté peut-être le bruit de la tondeuse et la circulation extérieure, je perds ma crinière en quelques minutes.
Ma coiffeuse a accepté que la performance soit filmée. Dans cette vidéo silencieuse de presque cinq minutes, la scène se suffit à elle-même. Le film est muet, sans aucun son.
Renoncer à ses cheveux pour une femme est un acte loin d’être anodin et est, dans mon cas, une véritable nécessité.
Il y a bien eu une scène qui m’inspira la performance que restitue cette vidéo. Dans un contexte que je ne souhaite spécifier, j’ai vu un homme amputé de ses deux jambes positionné sur le sol en train de se raser  lui-même le crâne. Immédiatement, j’ai ressenti le besoin d’accomplir la même tâche.